Des vers de farine pour l’apéritif

par Community Manager ‎25.10.2018 10:42 - modifié ‎25.10.2018 10:48 (387 visites)

Kochen mit Insekten-headerjpg.jpg

À tous ceux qui aiment essayer quelque chose de nouveau, Migros propose désormais des grillons, des sauterelles et des vers de farine séchés.

 

Vous l’avez sans doute déjà remarqué: vous trouvez désormais à votre Migros des vers de farine, des grillons et des sauterelles séchés. Vendus naturels, ils sont à consommer soit ainsi nature, soit en assaisonnement.

 

L’émission d’informations «10vor10» a consacré toute une édition à cette nouvelle tendance. Celle-ci a fait clairement apparaître les réactions fortement opposées de la population à l’égard de ces insectes comestibles: tandis que les plus curieux sont capables d’y mordre à pleines dents, il n’inspire aux autres que du dégoût.

 

C’est un fait: d’un point écologique, il serait tout à fait justifié de consommer davantage d’insectes pour manger moins de viande. Pour leur élevage, ces petites bêtes ont besoin de peu de nourriture, de peu d’eau et bien entendu de peu de place. En outre, ils ne génèrent quasiment pas de gaz à effet de serre. Par ailleurs, ils ont une teneur élevée en protéines, acides gras insaturés, minéraux et vitamines.

 

Ceux qui souhaitent en savoir plus sur la préparation de ces denrées qui pour nous sont inhabituelles peuvent s’inscrire à un cours de cuisine d’insectes organisé par l’Ecole-club Migros.  Sinon, pourquoi ne pas vous procurer le livre de cuisine «Délicieux insectes» conçu spécialement pour les nouveaux produits «Mi Bugs» et qui propose de nombreuses recettes faciles à préparer.

 

Bien évidemment, je serais maintenant curieux de savoir ce que vous pensez de la présence de ces insectes dans les rayons: idée géniale ou juste écœurant? Et quelqu’un parmi vous y a-t-elle/il déjà goûté?

Commentaires
User Avatar
par cobaye355
le ‎26.10.2018 13:15

Bonjour, il m'est arrivé de goûter du biscuit aux chocolat enrichis de vers de farine. Il était plus facile d'en manger sans la vision. Ils avaitent été confectionnés en mode croustillants. Par contre je vais avoir plus de mal à les manger tels quels, même si j'en ai très envie. La vision me donne des frissons. Peut être est-ce dû à leurs yeux, leurs têtes qui se mangent également. J'essais d'imaginer une crevette. Bien sûr qu'elles aussi il faut leur ôter la tête mais j'y suis habituée depuis plus longtemps.

Si vous faisiez faire les mets, comme des hamburgers, de la viande de soja  additionnée de ces animaux mais cachés dans les préparations mais pas visibles et surtout pas épicés comme ceux de la Coop avec Essento. Leurs produit sont soit trop sucrés soit trop épicés donc immangeable pour les estomac fragiles comme le mien. Je vous félicite de vous y mettre aussi et j'espère pouvoir venir dans vos restaurant en dégustant ces mets. Mais que les prix restent raisonnable aussi pour que nos budgets n'en patissent pas. Monique Beuret alias mona.b356@gmail.com